Photo de l'établissement

Fondation Mona

Riudellots de la Selva, ESPAGNE
Activité

La fondation Mona est un rescue center de singes, qui lutte pour la protection des chimpanzés et de macaques. Elle est située à quelques kilomètres au sud de Gérone. Il est possible de visiter la fondation tous les dimanches sur réservation.

Nous avons visité la Fondation pendant notre court séjour en Catalogne, 2 jours à Gérone et 3 à Barcelone. C’est en fait pour visiter la Fondation Mona que nous sommes venu par là. Et nous n’avons pas été déçu. La visite s’est faite en Espagnol, car nous avons souhaité suivre le visite collective et refuser la visite en Français qui aurait pu être faite par un bénévole français. Cela nous a permis de comprendre tout leur travail ainsi bien sûr que les problématiques actuelles et les moyens qu’ils mettent en oeuvre pour lutter contre, et évidement d’observer les comportement des différents individus. La visite est aussi l’occasion de découvrir chaque singe individuellement puisqu’ils ont tous un nom et une histoire, que notre guide n’a pas hésité à nous raconter plus ou moins en détails à chaque fois.

Démarche Responsable

Cette ONG lutte contre l’exploitation et pour la protection des chimpanzés et des macaques qui sont utilisés en tant qu’animaux de compagnies ou mascottes d’animation (pub ou de films). Ils récupèrent, quand ils le peuvent les animaux illégalement détenus, en s’en faisant donner la garde par les autorités. Ils soignent ensuite les animaux aussi bien physiquement que psychologiquement. La plupart du temps il s’agit d’animaux qui ont vécu dans des conditions parfaitement inadaptées pendant des années. Parfois dans des cages trop petites pour qu’ils puissent se tenir debout.

Le choix de l’ONG est de déshumaniser au maximum ses magnifiques bêtes qui l’ont bien trop été, l’un d’entre eux a pendant des années été habillés en petit garçon par exemple. Ainsi, ils minimisent le contact humain et travaillent profondément sur le retour vers un comportement normal avec leur pairs. Nous nous sommes posé beaucoup de questions à ce sujet. S’ils ne peuvent pas être relâchés dans la nature, est-il nécessaire de les déshumaniser alors que certains sont très attachés à l’homme et sont en demande?

Bon à savoir: l’ONG propose également de faire du volontariat de courte au longue durée.


DONNE TON AVIS


Pour donner ton avis tu dois être connecté.