Activité

La forêt comestible des Fraternités Ouvrières

Mouscron, BELGIQUE
Cette adresse n'a pas encore été testée par un voy'acteur, mais a été dénichée par voyagir. Si tu l'as visitée, tu peux compléter cette fiche via le bouton "J'ai essayé !" en bas à droite !

Vous avez prévu une petite virée en Belgique ou bien dans le Nord de la France? Voici une activité qui pourrait vous plaire dans une petite ville belge, voisine de Roubaix et Tourcoing...

Au programme, une ballade dans une forêt de 1800 m², où trônent pas moins de 2 000 variétés d’arbres, sur lesquels grimpent mûriers, groseilles ou ronces sans épines, tandis qu’au sol rampent plusieurs milliers d’espèces de plantes comestibles. Entièrement bio et surtout... entièrement comestible, quand vient l’été, on peut cueillir ici plusieurs kilos de fruits et légumes très différents sans même bouger les pieds.

Dans cette forêt, où tout est comestible, Josine et Gilbert expliquent tout et propose de devenir membre de l'association Les fraternités ouvrières de Mouscron, pour pouvoir repartir avec quelques semences originales... Et surtout avec la tête plein de bonnes idées de permaculture. Josine et Gilbert, font de la permaculture, oui… mais ils ont une manière bien à eux d’en parler avec leur charmant accent belge. En plus, bien sûr, ici, il fait bon se balader, à condition de faire un peu attention où l’on met les pieds et d’avoir une carte pour ne pas se perdre. On est dans une véritable forêt.

Pour pénétrer dans ce paradis, il faut d’abord entrer chez Josine et Gilbert Cardon. Leur maison se trouve à dix minutes à pied de la gare de Mouscron. Elle est entièrement conçue pour accueillir les membres et visiteurs de l’association. Tous les jeudis après-midi et chaque dimanche ou presque, la porte est ouverte.

En attendant le voyage, ils ont une chaîne youtube ! Et vous pouvez aussi les découvrir dans le documentaire « La Jungle étroite », tourné en 2013 par Benjamin Hennot.

Démarche Responsable

Ici, vous comprendrez tout sur la permaculture, mais sans chichi. Quand Josine et Gilbert ont commencé à cultiver leur jardin dans les années 70, personne ne parlait de « permaculture ». Et c’est de manière très simple et intuitive, que Gilbert ne fait pourtant que parler de ça et s’énerve un petit peu sur ceux qui voudraient des jardins propres et qui n’ont qu’à y mettre de l’eau de javel !

En plus de proposer des graines et des fruits plus que bio, et de partager un peu de leurs connaissances, il faut savoir que l’impact humain et philosophique de cette initiative est incalculable. Il a inspiré de nombreux projets alternatifs dont les grainothèques en libre-service et la ferme du Bec Hellouin.

Cette adresse a été partagée le 12/12/2017 par voyagir.

DONNE TON AVIS


Pour donner ton avis tu dois être connecté.