par | Jan 24, 2019 | Conseils, Rencontre avec la Faune

Laponie : Allier voyage responsable et rencontre avec des rennes?

Réaction à un article de Un pied dans les nuages

Photo by Norman Tsui on Unsplash

Pour nous les amoureux de la nature, il est parfois difficile de faire coïncider voyage responsable et rencontre avec les animaux. S’assurer qu’on peut les voir, tout en garantissant leur respect et leur protection, est parfois un casse-tête. Pour chaque destination et chaque animal, les enjeux peuvent être différents.

Dans cet article simple et clair, Mali du Blog Un pied dans les nuages s’interroge sur la façon de choisir un élevage de rennes et questionne Céline, du blog Je Papote, qui vit en Laponie depuis 2016…

Partir à la rencontre des rennes est l’activité préférée des touristes en Laponie, et en Finlande. C’est donc une bonne idée de se poser la question. Comment la pratique touristique évolue-t-elle ? Et comment des animaux à la fois majestueux et mignons (un mélange rare !) sont-ils traités ?

Bon à savoir

Il faut savoir que ce sont les samis (dernier peuple indigène d’Europe) qui élèvent les rennes en Finlande. Et il y a très peu de rennes sauvages. La majorité vivent en semi-liberté et font partie d’un élevage. Ils ne sont pas farouches (car ils recherchent la nourriture et donc viennent vers vous), mais comme ce ne sont pas des animaux sauvages, cela n’est pas choquant. Cependant il faut savoir qu’à la base ce sont des animaux craintifs, cela reste donc une déformation de leur comportement naturel.

Pour l’instant, il semble que les pratiques, probablement grâce aux traditions samis, ne dérivent pas malgré l’augmentation du nombre de touristes. Il reste nécessaire d’être vigilant et de suivre quelques bonnes pratiques. Si vous avez l’occasion d’aller voir des rennes en Laponie, n’hésitez pas à nous faire un retour à ce sujet.

Bonnes Pratiques

Après lecture de l’article de Mali, voici les recommandations que je vous propose :

1. Si vous le pouvez favoriser la rencontre avec un éleveur de rennes, plutôt que la visite d’une ferme classique. Il vous fera découvrir sa vie de tous les jours auprès de son troupeau. L’expérience est plus authentique et respectueuse à la fois des animaux et de la culture locale. Malheureusement il y a peu d’éleveurs qui le font.

2. Encore mieux découvrez les rennes dans leur habitat naturel, un peu partout dans la nature. Restez silencieux et savourez.

3. Si vous visitez une ferme classique, on vous proposera de les nourrir, de les caresser et de faire un tour en traîneau. Choisissez surtout de passer un maximum de temps à les observer et à les laisser « aller et venir comme ils le souhaitent » sans les exploiter. Du coup, évitez le tour de traîneau ! C’est fatiguant pour le renne et franchement pas très utile.

4. En ce qui concerne la nourriture, ce ne sont pas des animaux sauvages, donc je ne déconseillerai pas de les nourrir. Par contre assurez vous de leur donner exclusivement ce que l’éleveur recommande. Et soyez vigilant à ce que les voyageurs autour de vous fassent de même. On ne voudrait pas qu’ils tombent malades en mangeant des chips.

5. En ce qui concerne les caresses, cela tombe sous le sens, mais précisons-le tout de même, n’en abusez pas. Ne forcez pas un contact dont le renne n’aurait pas envie. Comme le renne est de nature craintive, même s’il a été élevé à ne plus l’être, il y a peu de chance qu’il aime vos mamours.

NB : Céline alerte sur le fait qu’il y a par contre des dérives dans les fermes de huskies et des cas de maltraitance. Donc si vous vous rendez en Laponie soyez attentifs à cet autre sujet, que j’essayerai de traiter bientôt.

 

VOYAGIR ?

logo-voyagir


VOYAGIR c'est une plateforme collaborative où tu peux partager des adresses engagées pour un monde meilleur et découvrir les adresses partagées par les autres.

Et c'est aussi ce blog pour t'aider, t'expliquer et t'inspirer à voyager de manière responsable

QUI SUIS-JE ?

Marine


Marine, bientôt 32 ans, je suis la fondatrice de VOYAGIR qui est né de ma passion pour les voyages et de ma certitude que le Tourisme est le meilleur outil du développement durable.

INSTAGRAM

Share This